ThermoVarroa

Créer collectivement et libre de droit
Un appareil (Le Thermovarroa)
permettant aux apiculteurs de chauffer
les cadres de couvains d'abeilles
dans le but d'éliminer
un maximum de varroa

Liste des références

- Varroa contoler
- Apiservices.biz
- apiculteur.wordpress.com
- eap.mcgill.ca

 

Varroa Controler

Le but n'est pas de copier le "Varroa Controler"
Mais de mettre en place un appareil libre de droit
Capable de s'adapter a diverses situations.

Il doit fonctionner pour les particuliers (1 à 10 ruches) comme pour les professionnels

Apiservices.biz

http://www.apiservices.biz/forum/4-f-a-q-foire-aux-questions/40583-nouveau-traitement-thermique-des-cadres-contre-varroa

apiculteur.wordpress.com

https://apiculteur.wordpress.com/tag/traitement-chaleur-varroa/

un nouveau système de traitement thermique anti varroa?

le traitement thermique des abeilles contre le varroa n’est pas nouveau en lui-même, mais il était jusque là vraiment très peu utilisé, et surtout uniquement disponible pour les essaims naturels et les essaims nus.

Si je ne fais pas erreur, cette société autrichienne serait donc la 1ère à proposer un traitement thermique anti-varroa pour les rayons de couvains operculés

Leur machine d’un coût de plus de €2.000 euros permettrait de traiter le varroa dans les cellules sans endommager le couvain.

de préférence à utiliser au printemps, avril/mai, les rayons de couvains operculés sont transférés dans cette machine qui va augmenter en température jusqu’à atteindre celle fatale pour le varroa, mais pas pour les abeilles.

Le traitement ne dure que 2 heures et les rayons sont ensuite rendus aux ruches.

Les varroas vont alors mourir dans les 20 heures qui suivent et tomber au fur et à mesure des naissances des abeilles durant les 12 jours qui suivent.

Malheureusement, je n’ai pas trouvé quoi que ce soit en français sur ce nouveau système sur le site du fabricant, uniquement en anglais, allemand ou espagnol

eap.mcgill.ca

http://eap.mcgill.ca/agrobio/ab370-08.htm

Thermothérapie

Plusieurs expériences ont été menées sur l'utilisation de la chaleur contre le varroa et l'acarien de l'abeille qui vit dans la trachée, certaines avec un certain succès, d'autres pas. Les acariens sont très sensibles à la chaleur. Avec la thermothérapie, il s'agit donc de trouver la température et la durée de traitement qui vont permettre de réduire le nombre d'acarien sans tuer les abeilles. Ainsi, dans une expérience réalisée par un apiculteur français (Chaudière, 1988), après avoir retiré la reine, on a élevé la température interne de la ruche jusqu'à 60C par l'énergie solaire et on l'y a maintenue pendant 13 minutes. Le taux de destruction du varroa fut de 50 %, mais un nombre équivalent d'abeilles ont succombé.

En ex-URSS, une technique de lutte contre le varroa consiste à passer les colonies dans une chambre chauffée à 46-48C pendant 15 minutes. La méthode est coûteuse et brutale pour les abeilles.

Une approche plus douce a été expérimentée avec succès par une apicultrice grecque, Annelies Schönebeck-Syeh, citée par Stalleger (1988). Elle utilise uniquement la chaleur dégagée par la ruche en bouchant toutes les entrées. La température est élevée à 44C et maintenue pendant pas plus de 20 à 30 minutes, après quoi les abeilles peuvent sortir. Les avantages de cette technique sont qu'elle peut être utilisée pendant la miellée et que la reine peut rester dans la ruche. La température est évaluée en placant un thermomètre à l'intérieur de la ruche raccordé à un écran à affichage digital à l'extérieur de la ruche.

Des expériences réalisées en Louisianne par John Harbo du Département américain de l'agriculture (USDA, 1993) ont démontré qu'une température de 39C pendant 48 heures décimait les acariens de l'abeille. Pour augmenter la température dans les ruches, le chercheur les a simplement peintes d'une couleur foncée plutôt qu'en blanc. Dans une ruche foncée, les abeilles passent plus de temps à faire battre leur ailes pour diminuer la température de l'air, ce qui fait qu'elles s'échauffent elles-mêmes. Comme les acariens de la trachée sont très sensibles à cet accroissement de température, ils en meurent. Quel serait l'effet de cette mesure sur les varroas?

Notons enfin que, sans être appuyé sur des données scientifiques, beaucoup de praticiens croient que l'exposition d'une ruche au soleil a des effets bénéfiques sur sa santé.